Wild Mont-Blanc Saison 2 – C’est parti !

Prises sur le vif par les pièges photos du CREA Mont-Blanc, une vingtaine d’espèces animales du massif du Mont-Blanc font leur entrée dans votre salon. Le défi sera pour vous d’identifier l’espèce présente sur la photo, pour aider les chercheur.euses à analyser le comportement et l’évolution de la faune alpine.

Identifier les espèces sur Wild Mont-Blanc : un défi plus ou moins facile selon l’espèce (Lièvre variable)

Wild Mont-Blanc, un défi très simple….ou presque

Après le succès du printemps dernier, le CREA Mont-Blanc relance la plateforme participative Wild Mont-Blanc. Petits ou grands, naturaliste confirmé.e ou débutant.e, vous pouvez analyser autant de photos que vous le souhaitez et tenter de reconnaître l’espèce qui se cache sur la photo. A chacun.e selon ses envies mais attention à l’addiction !

Des outils d’aide à l’identification vous permettent d’apprendre rapidement à reconnaître les espèces. Un forum d’échange avec les scientifiques et avec des observateurs.rices plus expert.e.s permet aussi de confronter ou dissiper les doutes lors de certaines identifications. 

D’autres questions qui intéressent les chercheurs du CREA Mont-Blanc vous seront également posées sur l’animal présent sur la photo : est-ce qu’il mange ? Est-ce qu’il se repose ? De quelle couleur est-il, en fonction de l’enneigement ?

Comment participer ? 

Rendez-vous sur la plateforme Wild Mont-Blanc jusqu’à ce que toutes les photos aient été taguées.

Nous vous recommandons d’y créer un compte personnel pour accéder aux forums de discussion et échanger avec les chercheurs.euses.

La plateforme est disponible en français et en anglais.

Une saison 2 qui répond à un véritable engouement pour les sciences participatives

L’objectif de Wild Mont-Blanc est double : scientifique et pédagogique. Le.la participant.e y découvre des espèces connues ou méconnues, comme le lièvre variable ou le lagopède alpin qui suscitent l’émerveillement. Apprendre à distinguer un chamois d’un bouquetin, une compétence indispensable pour enrichir une prochaine sortie, bien réelle, en montagne !

Au printemps 2020, Wild Mont-Blanc avait ainsi rassemblé 5 500 participants qui, en quelques semaines, avaient réalisé près d’un million d’identifications. Une contribution importante pour les scientifiques du CREA Mont-Blanc, une bouffée d’air frais bienvenue pendant le confinement pour les participant.e.s…

Améliorer ensemble la connaissance scientifique sur les animaux de montagne

Les photos qui alimentent Wild Mont-Blanc sont issues de la quarantaine d’appareils photos automatiques installés entre 1300 mètres et 2700 mètres d’altitude, sur différents versants du massif du Mont-Blanc. Ces « camera traps » ont été mises en place en lien avec un réseau de suivi alpin de la biodiversité. L’appareil photo se déclenche automatiquement et discrètement au passage de l’animal. Ce sont ainsi chaque année des centaines de milliers d’images soumises à votre attention et à celle de l’intelligence artificielle. Ces données nous permettent ensuite de mieux comprendre comment les animaux s’adaptent aux changements de leur environnement, notamment sous l’effet du changement climatique. Il s’agit d’analyser les déplacements des espèces, leur rythme d’activité suivant la saison et l’habitat qu’ils fréquentent, leur comportement alimentaire, ou encore leur date de mue pour certaines.

Cette plateforme Wild Mont-Blanc est portée par le CREA Mont-Blanc en collaboration avec la Communauté de Communes de la Vallée de Chamonix Mont-Blanc. Il est soutenu par l’Europe à travers les fonds européens FEDER/POIA mis en œuvre par la Région Sud, par la Région Auvergne-Rhône-Alpes, le Département de la Haute-Savoie, la DREAL Auvergne-Rhône-Alpes, la Fondation Terre d’Initiatives Solidaires et MAOBI.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *