Vers un Mont-Blanc plus vert

Avec ses grands glaciers et ses aiguilles vertigineuses, le massif du Mont-Blanc est un symbole de la haute montagne, d’un monde stérile et sans vie. Pourtant, face au réchauffement climatique, les plantes grimpent de plus en plus haut et gagnent du terrain suite au recul des glaciers et des névés. Trente ans d’images satellites, analysées au CREA Mont-Blanc, montrent une tendance significative de « verdissement », définie par une augmentation de la surface occupée par les plantes et de leur productivité dans les habitats alpins du massif. Les changements les plus spectaculaires ont eu lieu à la frontière avec la neige et la glace, et contribuent, petit à petit à la transformation de ce paysage emblématique de haute montagne. Lire l’article en anglais.

Une pelouse alpine dans le Jardin de Talèfre, au-dessus du glacier de Talèfre, au coeur du massif du Mont-Blanc. Photo: Brad Carlson 

Suivez-nous sur les réseaux :

Laissez un commentaire