Phénoclim fait peau neuve !

Depuis sa création en 2004, Phénoclim a beaucoup évolué. D’abord restreinte aux Alpes, l’initiative s’est rapidement étendue à d’autres pays puis d’autres massifs, intéressant chaque année de plus en plus d’observateurs. La nécessité de faire évoluer la plateforme web selon les besoins de Phénoclim et des participants n’est donc pas nouvelle. Profitons de la publication de sa nouvelle version web pour faire un tour d’horizon de ce qui a changé… et ce qui se prépare.

Les nouveautés de la plateforme

Sur l’ancienne plateforme, beaucoup d’entre vous nous contactaient pour tenter de s’y retrouver au milieu de tant d’informations. Comment renseigner une observation ? Où trouver de la documentation ? Comment être sûrs que leur observation soit correcte ? Nous avons pris en compte ces retours pour proposer une nouvelle architecture du site web et un accès plus direct à l’interface de saisie.

Autre nouveauté, l’ajout de photos est désormais disponible pour chaque arbre et chaque observation. Très utile pour être sûrs d’observer le même arbre d’une année sur l’autre, suivre leur évolution semaine après semaine ou pour permettre une confirmation par l’équipe de Phénoclim en cas de doute.

La plateforme est également traduite dans les langues des zones où Phénoclim est actif. Que vous parliez allemand, catalan ou italien, vous pourrez plus facilement interagir avec Phénoclim.

Une nouvelle interface de saisie, et la possibilité d’ajouter des photos !

Il n’est pas tous les jours facile de faire vivre Phénoclim dans les Pyrénées ou les Vosges depuis Chamonix, où est installée l’équipe du CREA Mont-Blanc. C’est pourquoi nous cherchons à développer nos relations avec des relais locaux, qui peuvent proposer des animations en lien avec Phénoclim et faire vivre le programme sur d’autres territoires. Avec cette nouvelle plateforme, les relais ont désormais accès aux données d’observation et à l’adresse mail des participants qui ont choisi de les suivre. Ainsi, les relais peuvent davantage aider les observateurs de Phénoclim et contribuer à faire vivre le programme à l’échelle locale.

Cette nouvelle plateforme a enfin été l’occasion pour le CREA Mont-Blanc de travailler sur l’immense base de données de Phénoclim (plus de 50 000 observations depuis 2004 !) et de faciliter son traitement et son exploitation.

Cela n’aura pas d’impact immédiat sur votre utilisation de Phénoclim, mais la plateforme est désormais open source ! En effet, nous avons choisi de la développer à partir de GéoNature, un outil participatif créé par les parcs nationaux français. De nombreux changements mais aussi de nouvelles opportunités en perspective !

Ce qu’il reste à faire

Si Phénoclim est d’ores et déjà opérationnel, le travail est toutefois loin d’être achevé. Toute l’équipe planche d’arrache-pied sur les nouveaux outils de visualisation de données. Envie de comparer l’avancée des stades de vos arbres par rapport aux observateurs de votre massif ou de découvrir les différences phénologiques entre Alpes et Pyrénées ? Ce sera bientôt possible dans la section Observations !

L’ancienne version du site donnait un accès direct aux articles du blog du CREA Mont-Blanc qui parlent de Phénoclim. Si cette fonctionnalité est pour le moment absente de la nouvelle version, pas d’inquiétude elle reviendra ! En attendant, vous pouvez toujours consulter notre blog et guetter la newsletter, qui mentionne généralement les nouveaux articles concernant Phénoclim.

Toujours à la recherche d’interactions avec toute la communauté des “phénoclimeurs” et les relais, nous réfléchissons à des outils de discussion et d’échanges autour des observations, des actualités scientifiques de Phénoclim ou même des autres programmes de sciences participatives du CREA Mont-Blanc. La newsletter ou les permanences Phénoclim chaque premier vendredi du mois en font partie, mais la nouvelle plateforme nous permettra de proposer de nouvelles choses très prochainement !

Adieu l’application !

La mise en ligne de la nouvelle version de Phénoclim a vu la fin de l’application mobile, difficile à administrer et trop peu utilisée. Pour autant, si vous aviez l’habitude de noter vos observations directement sur votre smartphone ou votre tablette, vous pouvez continuer de les utiliser, pour peu que vous ayez un accès à Internet. En effet, le nouveau site de Phénoclim adapte son design en fonction du support que vous utilisez.

L’avenir de la plateforme

Si nous avons décidé de mettre au point une nouvelle plateforme, ce n’est pas simplement pour y accueillir Phénoclim. Toujours dans l’optique de développer les liens entre le monde scientifique et les citoyens, nous cherchons à y regrouper les différents programmes de sciences participatives du CREA Mont-Blanc. Ainsi, à terme la plateforme rassemblera toutes les personnes qui de près comme de loin contribuent aux recherches du CREA Mont-Blanc. Des randonneurs qui observent les arbres avec Aux Arbres Citoyens, aux passionnés qui surveillent les pontes des grenouilles, en passant par les volontaires du monde entier qui identifient les animaux sur Wild Mont-Blanc.

Un sacré défi à relever, mais une belle opportunité pour l’avenir des sciences participatives au CREA Mont-Blanc !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.