Le futur Observatoire du Mont-Blanc se dévoile cet été

Classé dans : Vie de l'association | 0

Le projet de rénovation / extension de l’Observatoire du Mont-Blanc, soutenu par la commune de Chamonix et porté par le CREA Mont-blanc, progresse. La journée portes-ouvertes du 23 juillet offrira l’opportunité de comprendre comment ce haut lieu de l’histoire et de l’actualité scientifiques de la Vallée va se transformer, afin d’accompagner le développement de l’activité du CREA Mont-Blanc.

Intégration paysagère du nouvel Observatoire – CC BY 4.0 Ateliers 17C

A l’aide du cabinet d’architectes Atelier 17C, le CREA Mont-Blanc nourrit l’ambition de rénover le chalet Vallot historique, d’implanter un nouveau laboratoire de recherches éco-conçu, mais aussi de concevoir un jardin expérimental ouvert au public.

« C’est un projet d’ancrage sur le territoire, de développement et d’ouverture indispensable pour le CREA Mont-Blanc et ses publics »

explique Charlotte Roux, la cheffe de projet du projet d’extension/rénovation.

Un projet multi-dimensions

Premier sanctuaire de l’observation scientifique des écosystèmes alpins à Chamonix, l’Observatoire du Mont-Blanc est amené à devenir un véritable camp de base de l’exploration moderne à horizon 2024.

Alors que le Chalet Vallot rénové accueillera les chercheurs, enseignants et étudiants pour des rencontres, formations et sensibilisations, le jardin expérimental invitera le grand public à se glisser dans la peau d’un chercheur. Fruit d’un marathon créatif et collaboratif, ce lieu vivant permettra au visiteur de se frotter aux protocoles déployés par les chercheurs sur le terrain mais aussi de se projeter sensoriellement dans la rencontre avec le massif et ses habitants.

Quant au nouveau laboratoire, il accueillera les activités de recherche de l’équipe cœur du CREA Mont-Blanc.

En savoir plus dès cet été

A l’occasion des portes ouvertes du samedi 23 juillet, entre 10 et 13 h, chacun pourra mesurer l’ambition de ce projet de territoire.

« Il sera possible d’échanger avec Jacques-Félix Faure – l’architecte du projet, autour de la maquette 3D physique, mais aussi de se projeter dans les futurs locaux grâce à la réalité virtuelle »

détaille Charlotte Roux.

Les équipes du CREA Mont-Blanc seront là pour présenter leur démarche pour associer les citoyens au processus de connaissance du massif (protocoles de science participative, etc.). Enfin une exposition d’instruments de mesure anciens ayant appartenu à Joseph Vallot et d’outils technologiques modernes utilisés par le CREA Mont-Blanc permettra aux visiteurs une plongée dans l’histoire et l’actualité de l’étude du massif.

Écosystème engagé

L’engagement de l’écosystème est la condition de réussite première pour faire sortir de terre le nouvel Observatoire. Certains participants aux ateliers collaboratifs de conception du projet ainsi qu’une partie des mécènes du CREA Mont-Blanc seront présents pour l’occasion. Les Amis du Vieux Chamonix, qui organisent la veille à l’ENSA une conférence sur Henri et Joseph Vallot, seront eux aussi présents et disponibles le 23 juillet, ainsi que l’association de quartier des habitants des Plans Et des Nants, qui souhaite aménager les lacets du belvédère en bordure du terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.