Le volontariat en immersion : une nouvelle forme de médiation au Mont-Blanc

Associé à l’Université de Savoie, le CREA Mont-Blanc creuse le potentiel des sciences participatives pour la médiation des savoirs scientifiques lors de ses missions de volontariat scientifique. Retour sur les Séjours Sciences, où la relation privilégiée avec les chercheurs devient un vecteur de médiation innovant.

 

12-07-2016_loriaz_creamontblanc
Deux volontaires accompagnés d’Anne Delestrade, chercheure et directrice du CREA Mont-Blanc – Séjours Science 2016 à Loriaz

 

À travers le volontariat, présenté comme une nouvelle forme de science participative jusqu’alors inexplorée en montagne, le CREA Mont-Blanc vise à sensibiliser son public par une implication pratique et des échanges inédits avec les chercheurs. Considéré comme outil de médiation à part entière, les missions de volontariat ont été pensées et conçues afin d’assurer le partage des savoirs d’une part et la transmission de la démarche scientifique d’autre part.

Afin d’évaluer l’impact pédagogique des missions sur le long terme, le CREA Mont-Blanc s’est associé à l’Université de Savoie. 22 étudiants de Master 2 de Management du tourisme de l’IAE Savoie Mont-Blanc se sont intéressés au potentiel de médiation des missions. En projet tutoré pendant un mois, ils ont conçu des outils afin d’évaluer l’impact pédagogique des missions sur le court et long terme et proposé des solutions novatrices pour favoriser la création et le maintien de souvenirs.

Les équipes du CREA Mont-Blanc avaient déjà mis en place plusieurs outils de mesure de cet impact pédagogique sur les 14 volontaires 2016 : ce sont les expériences uniques, marquées par une volonté de « faire » et d’aider les chercheurs dans leur travail, qui ont marqué les volontaires. D’après eux, le fait d’être « acteurs », investis dans toutes les tâches de la vie d’un chercheur en écologie, leur a apporté un nouveau regard sur la montagne et la science. Leur sensibilité et leur volonté d’agir face au  changement climatique en montagne s’est trouvée décuplée.

La restitution finale des travaux des étudiants, qui a eu lieu dans les locaux de l’université à Chambéry le 20 octobre, a permis d’approfondir ces questions et de nombreuses initiatives proposées par les étudiants ont déjà intégré les missions d’immersion et de découverte 2017.

 

Rédaction : Bruno Cubizolle et Charlotte Mader


Pour en savoir plus

Genèse du partenariat avec l’Université de Savoie : Les Séjours Science sous la loupe des sciences humaines
Le communiqué de presse Succès 2016 et lancement 2017 des Séjours Science
dates et descriptif de toutes nos missions 2017

Laissez un commentaire