Douze apprentis scientifiques à Loriaz

Douze jeunes français, suisses et italiens en itinérance de découverte dans l’Espace Mont-Blanc ont participé à l’échantillonnage de données de grenouilles rousses avec le CREA Mont-Blanc. Malgré la pluie, leur motivation a impressionné notre écologue Marjorie Bison, qui revient sur une journée riche en échanges.

Intervention auprès de jeunes en itinérance autour du Mont-Blanc © CREA Mont-Blanc

 

Douze adolescents originaires de Suisse, d’Italie et de France ont participé à un séjour itinérant de cinq jours autour du Mont-Blanc, organisé par l’Espace Mont-Blanc. Ils faisaient étape au refuge de Loriaz quand je les ai rencontrés. La pluie se mettant à tomber, nous avons tout d’abord discuté du CREA Mont-Blanc et de ses activités à l’abri dans le refuge. Je leur ai présenté les façons dont le changement climatique peut impacter les espèces, les différents types de relevés faits par le CREA Mont-Blanc mais aussi le concept des sciences participatives, tout cela entrecoupé de nombreuses questions. Nous avons également pu visionner des photos et vidéos d’animaux prises par notre caméra située en lisière de forêt.

La pluie se calmant, nous nous sommes ensuite dirigés vers la station de température. Je commençais à déjà sentir leur hâte d’aller voir les mares à grenouilles. Arrivés sur place, je n’avais pas commencé à parler qu’ils étaient déjà tous à quatre pattes en train d’observer les têtards et les tritons. Plein d’entrain, nous avons visité les quatre mares suivies par le CREA Mont-Blanc et avons observé des têtards en stade 3 et quelques grenouillettes. Énergiques et intéressés, ce fut une belle session d’animation malgré le temps maussade !

 

Rédaction : Marjorie Bison

Laissez un commentaire