Participation citoyenne 2018, merci !

Classé dans : Sciences participatives | 0

Les dernières observations printanières du programme de sciences participatives Phénoclim sont en train d’être saisies. Il est temps de faire le bilan sur ce nouveau printemps riche en observations et de remercier tous les bénévoles qui ont contribué à récolter les données précieuses, indispensables à l’avancée de la recherche scientifique.

Initiation à l'observation phénologique aux jumelles avec des étudiants du Lycée de Saussure (CH) © SPozzi
Initiation à l’observation phénologique aux jumelles avec des étudiants du Lycée de Saussure (CH) © SPozzi

Sciences participatives 2018 : mission accomplie

Plus de 2100 observations nous ont déjà été envoyées cette saison. Elles ont permis de montrer que la phénologie des plantes pour ce printemps 2018 a été très légèrement tardive par rapport aux dernières années (+3,2 jours à basse altitude et + 2,0 jours à haute altitude par rapport à la moyenne 2006-2018). Tous les résultats sont disponibles en ligne et accessibles à tous gratuitement sur la page Les bilans saisonniers du site Internet Phénoclim.

Merci aux bénévoles des 117 zones d’étude !

MERCI à tous les bénévoles qui ont participé aux suivis de la flore, de la faune et de l’enneigement pendant ce printemps 2018. Nous adressons nos félicitations aux phénoclimeurs qui nous ont rejoints cette année et à ceux qui participent depuis plus longtemps, parfois même depuis le début de l’aventure Phénoclim en 2004 !
Comme chaque année, les participants ont des profils très variées : établissements scolaires, centres de découverte, particuliers, espaces protégés, mairies, associations et entreprises.

Observateurs Phénoclim, printemps 2018 © CREA Mont-Blanc
Observateurs Phénoclim, printemps 2018 © CREA Mont-Blanc

Le réseau des observateurs Phénoclim se renforce et s’étend

En moyenne, les sites suivis en 2018 sont étudiés depuis 6 ans. Il s’agit d’une durée particulièrement longue pour un programme de sciences participatives, ce qui illustre la confiance et l’intérêt des participants. Une vingtaine de nouveaux sites Phénoclim vient renforcer le réseau d’observation : la communauté s’agrandit, notamment dans les Pyrénées.

 

Répartition des sites d’observation du printemps 2018. Les sites crées en 2018 sont représentés en violet © CREA Mont-Blanc
Répartition des sites d’observation du printemps 2018. Les sites crées en 2018 sont représentés en violet © CREA Mont-Blanc

Il n’est pas trop tard pour saisir vos données !

Pour les participants n’ayant pas enregistré leurs observations, il est encore temps de le faire via votre espace personnel en ligne ou l’application mobile Phénoclim. Les chercheurs du CREA Mont-Blanc ont besoin d’un maximum de données pour les recherches en cours. Vous étiez absent ou occupé et n’avez pas fait d’observation cette saison ? Aucun problème, reprenez la saison suivante : une interruption vaut mieux que l’abandon complet de votre zone !

La saison automnale se prépare déjà

Les observations automnales démarreront dès septembre. En plus des espèces classiquement étudiées à l’automne dans Phénoclim (bouleaux, mélèze, sorbier), il est désormais possible d’observer le hêtre.

Vous connaissez des zones où ces espèces sont présentes et où vous passez régulièrement ? N’hésitez plus : rejoignez le réseau Phénoclim et observez le changement de couleur des feuilles !

Participez !

 

Rédaction : Colin Van Reeth

Suivez-nous sur les réseaux :

Laissez un commentaire