Bilan de printemps 2018

Année chaude ou année froide, décalage des évènements phénologiques… Comment la flore s’adapte-t-elle au climat, saison après saison ? Les chercheurs font un bilan des observations participatives du programmes Phénoclim au printemps et à l’automne pour nous éclairer sur le phénomène. Retour sur ce printemps 2018 qui illustre bien la variation de réponses des espèces face aux mêmes conditions environnementales.

 

Débourrement d'un mélèze © CREA Mont-Blanc
Débourrement d’un mélèze © CREA Mont-Blanc

 

Indice de printemps 2018

L’hiver 2018 s’est caractérisé par des précipitations importantes et des températures dans la moyenne des années précédentes. En réponse à ces conditions climatiques, les évènements phénologiques de la végétation et des mésanges se situent globalement dans la moyenne des dernières années. Ce n’est pas le cas des grenouilles, dont les pontesont été observées bien plus tard qu’à l’accoutumée.

 

Consultez le bilan complet sur le site Phénoclim :

Bilan de printemps 2018

 

La participation citoyenne est primordiale pour multiplier le nombre de données récoltées et obtenir des résultats scientifiques fiables. Découvrez le protocole Phénoclim, fromez-vous à l’observation des cycles saisonniers (c’est simple et accessible à tous !) et contribuez à la recherche scientifique dès cet automne !

Participez

 

Rédaction : Colin Van Reeth

Suivez-nous sur les réseaux :

Laissez un commentaire